Comité de défense de l’hôpital  André-Grégoire de Montreuil

Tous au rassemblement

Mercredi 12 juin à 11 heures

à l’Agence régionale de santé,

35, rue de la Gare,  75019 Paris (Porte d’Aubervilliers)

 

Depuis plusieurs mois maintenant, le comité de défense de l’hôpital A. Grégoire de Montreuil a collecté plus de 10 000 signatures sur la plateforme revendicative suivante :

-         Le maintien intégral de tous les services de l’hôpital ;

-         La réouverture des urgences chirurgicales de nuit et de week-end ;

-         Aucune suppression de postes ;

-         Des moyens pérennes pour fonctionner et investir ;

-         L’abrogation de la tarification à l’activité et de la loi Bachelot.

 

Aujourd’hui, la direction provisoire de l’établissement élabore un projet médical, base d’un « plan de retour à l’équilibre financier » qu’elle devrait soumettre à l’Agence régionale de santé d’ici la fin du mois de Juin. Ce plan de retour à l’équilibre, s’il prévoit une augmentation de l’activité de l’hôpital (pour répondre aux exigences de financement), ne prévoit en revanche ni la réouverture des urgences chirurgicales de nuit et de week-end, ni la création des postes nécessaires à cette augmentation de l’activité…

Comment ouvrir des lits en plus, augmenter l’activité,
sans personnels supplémentaires ?

Autant, nous pouvons acter positivement l’ouverture de lits en médecine interne, en cardio-logie, en néphrologie et en gériatrie aigüe, répondant aux besoins de la population ; autant nous ne pouvons admettre les « recherches d’économie » du côté des services prestataires internes, telle que la restauration, la pharmacie et le service consultations.

Ces annonces, confirmées aux personnels de l’hôpital jeudi 17 mai, sont lourdes de menaces : non, l’hôpital n’est pas sauvé ! Le déficit structurel est toujours de 15 millions d’euros. Oui, l’application de la loi Bachelot, de la «tarification à l’activité » met en péril l’avenir de notre hôpital, de ses services, de ses personnels…et donc de ses patients.

 

Le comité de défense de l’hôpital
a décidé d’organiser un rassemblement
MERCREDI 12 JUIN, À PARTIR DE 11 HEURES,
devant les portes de l’Agence régionale de  santé,
35 rue de la gare, 75019 Paris,
afin d’y porter les pétitions collectées
et d’être entendu sur les exigences soutenues par 10 000 citoyens.

 

Pour la défense du CHI A. GRÉGOIRE,
toutes et tous au rassemblement !

 

Départ collectif Montreuil : 10 heures, Mairie de Montreuil